Gymnastique d’entretien – corrective

Cours hebdomadaires :
Le lundi à Pontoise de 9h à 10h30, salle de danse du Parc-aux-charrettes (sous les anciens bains douches)

Le jeudi à Pontoise de 10h30 à 12h, salle de danse du Parc-aux-charettes

Cours d’une heure ou d’une heure et demi avec Agnès IRRMANN PATIN. Pour adultes et séniors.
Il s’agit d’un cours de gymnastique éducative et corrective, technique analytique décompensée enseignée à Cécile PATIN à l’Ecole Française de Gymnastique Educative (EFGEC).

 » Georges Coëvoët, masseur gymnaste médical (aujourd’hui kinésithérapie) membre de la F.F.G.E.G.V. …nous enseignait l’histoire de l’éducation physique dans le monde avec les différentes pratiques successives et leurs écoles jusqu’à l’arrivée de l’Ecole suédoise.
Celle-ci préconisait la pratique du geste symétrique. Il faut savoir qu’avec l’émigration des nobles français fuyant la révolution de 1789, ceux-ci assuraient leur gagne-pain d’exilés comme maîtres d’escrime. En les observant, des éducateurs, des médecins suédois remarquèrent l’unilatéralité des gestes et sa conséquence éventuelle de déformation physique. En regard, ils firent pratiquer des exercices symétriques nécessaires à l’équilibre statique et au maintien. Cette gymnastique suédoise fut réintroduite en France par le Dr Tissié.
L’enseignement de l’E.F.G.E.C. concernait quiconque était intéressé par la connaissance de l’homme : gymnastes, enseignants, pompiers, animateurs sportifs, éducateurs, gymnastes médicaux venaient se former à Paris. L’enseignement était méthodique, détaillé, précis, analyste, visant à instruire au fur et à mesure le fonctionnement de l’homme, la prestance et la virilité de son maintien, la fierté et la beauté de son allure ainsi que la prévention de la santé par l’hygiène du comportement statique ».

Agnès IRRMANN a pratiqué la gymnastique éducative et corrective avec Cécile Patin dès sa plus jeune enfance et elle en a suivie la formation entre 1979 et 1981. Cette formation s’appuie sur une technique analytique décompensée, c’est à dire un travail très finement localisé et sans « tricherie » :
– si je dois mobiliser mon poignet, il est inutile de soulever l’avant-bras en sollicitant le coude ou davantage.
– appuyé contre un mur quand je lève mes deux bras en l’air, mes mains peuvent arriver à toucher le mur au-dessus de ma tête. Mais si on y regarde de plus prêt, mon dos est creusé au niveau des reins. Alors je dois corriger ma posture en prenant le temps de plaquer mes lombaires contre le mur, par un léger fléchissement des jambes. Quand, après cela, je lève mes bras, je n’arrive peut être plus à toucher le mur : c’est alors que je peux travailler à augmenter la souplesse de mes épaules, sans tricher avec mon dos, et toujours avec la présence d’esprit de ne pas aller au-delà du seuil de gêne : le moindre rictus sur le visage est signe que l’on est allé trop loin ! Par contre, ce travail de mobilisation douce amène, à force de répétitions, une décontraction, un allongement du geste, un assouplissement et une amélioration notoire allant jusqu’à la disparition des douleurs.

La séance d’une heure et demie commence par un travail de dérouillage au tapis. Encore faut-il prendre le temps de faire la pause-tapis, pour reposer son dos avant de démarrer les mouvements. Une fois le dérouillage terminé, on s’intéresse alors à travailler qui les assouplissements, qui le tonus dorsal ou abdominal, qui l’équilibre, ou le saut, ou la coordination : c’est à chacun, accompagné de l’animatrice, d’aller s’entretenir ou bien se récréer et de terminer la séance sur une activité dynamique. On repart en ayant fait le plein d’énergie !

C’est en raison du travail personnalisé que nous limitons les groupes à 15 personnes.

Entretien physique par mouvement localisé, hygiène de la colonne vertébrale, équité fonctionnelle, travail sur la posture et le maintien.
Douceur de l’exécution personnalisée selon la pathologie de chacun.
Entretien du potentiel physique : équilibre, souplesse, fonction tonique

Le cours du lundi 9h à Pontoise propose une heure de gymnastique douce d’entretien suivi d’une demi-heure d’activités physiques sollicitant les fonctions de l’équilibre

Celui du mercredi 11h30 à Marines propose un cours spécifique d’une heure d’activités physiques sollicitant les fonctions de l’équilibre. A base d’exercices ludiques pour améliorer l’équilibre, gagner en confiance et en renforcement musculaire, solliciter les capteurs sensitifs (plantaires et ostéoarticulaires), la vue, l’ouïe, entraîner l’approche du sol, les mouvements réflexes et parachutes, l’équilibre dynamique, global, postural…

Pour les nouveaux adhérents un certificat médical de moins de trois mois est obligatoire.

témoignages :
Madeleine : « c’est une gymnastique basée sur la mobilité de la colonne vertébrale. Je n’ai jamais mal au dos. »
Jeanine : « je n’ai plus mal au dos, je ressens un bien être tant physique que moral et mon nerf sciatique est décoincé. »
Simone : « je suis venue sur les conseils de mon ostéopathe. Je n’ai plus de problème de dorsal, je n’ai plus mal aux cervicales. Mon petit bassin reste encore douloureux. »
Marie-Paule : « c’est une véritable découverte que ce travail localisé et adapté à la personne tout en faisant partie d’un groupe ! »